Faites défiler la liste pour en savoir plus à propos de l'Outil de surveillance des cas de paludisme de PSK.

malaria-app-1

1. Cet outil recueille des données pour les clients de PSK au Cambodge et les envoie directement à la base de données mondiale (DHIS2) de PSI, en reliant le Programme national de lutte contre le paludisme et d’autres partenaires contrôlant les cas de paludisme au Cambodge.

malaria-app-2

2. Après avoir pris connaissance des résultats d’un test de diagnostic rapide (TDR) du paludisme, le fournisseur confirme si oui ou non le patient a la maladie. S’ils sont positifs, le fournisseur continue de remplir le questionnaire avec le patient jusqu’à la fin. S’ils sont négatifs, les résultats sont conservés pour fournir des informations essentielles telles que les taux de positivité au test.

malaria-app-3

3. Le fournisseur sélectionne si le patient est un homme ou une femme.

malaria-app-4

4. Étant donné qu’il existe le choix entre la capture de l’âge du patient ou son groupe d’âge, les fournisseurs ont déterminé que la capture de l’âge réel du patient serait plus utile. Le clavier est utilisé pour plus de précision.

malaria-app-5

5. Trois résultats de tests positifs au paludisme sont présentés sur cette page, indiquant chacun un Plasmodium vivax (Pv), Plasmodium falciparum (Pf) ou un cas mixte de paludisme (Pv et Pf). Les bandes bleues sur le fond blanc représentent les résultats du test TDR. Le fournisseur clique sur le test qui correspond à celui du patient.

malaria-app-6

6. Le fournisseur sélectionne le type de traitement qu’elle/il prescrira au patient, ou si elle/il a transféré le patient ailleurs. Le poids et le groupe d’âge sont inclus pour plus de précision à la fois dans l’ordonnance et la collecte de données.

malaria-app-7

7. Ici, le fournisseur sélectionne l’endroit où le patient pense qu’il a contracté le paludisme.

malaria-app-8

8. À des fins de suivi des patients, le fournisseur entre leurs numéros de téléphone à la fin de la brève enquête.